Economie des clusters

Lorsque l’on évoque le terme de cluster (grappe industrielle ou pôle de compétitivité), c’est le fabuleux destin de la Silicon Valley qui vient à l’esprit. Cette dernière est devenue un lieu de pèlerinage pour des délégations d’entrepreneurs et de décideurs publics, les premiers cherchant à y percer les secrets de la créativité, les seconds espérant y découvrir les formes d’incitations publiques pour retrouver le chemin de la croissance.

Mais connaît-on vraiment la mécanique complexe des clusters ? Quels outils possèdent la science économique et d’autres disciplines connexes pour analyser leurs performances ? Le rendement de la dépense publique en faveur des clusters est-il à la hauteur ?

 

Jérôme VICENTE

La Découverte – 2016 – 125 pages

 

Quelques éléments chronologiques de la théorie des clusters :

 

=          1890. Alfred Marshall, professeur d’économie au King’s College of Cambridge décrivait les avantages de la concentration des entreprises dans un lieu où « Les gens exerçant la même profession trouvent de grands avantages à être voisins. Les secrets de leur métier ne restent pas mystérieux mais sont là, comme flottant dans l’atmosphère. Si un homme a une idée nouvelle elle est reprise par les autres et combinée avec celles qu’ils ont eux-mêmes, donnant ainsi naissance à d’autres innovations. »

Pendant près d’un siècle, les idées de Marshall ont été oubliées et l’attention a été portée vers les grandes entreprises, facteur de croissance et de compétitivité.

Lire la suite

Publicités