Voyage sur les flots de galaxies Laniakea, notre nouvelle adresse dans l’Univers

Géographes du cosmos, les cosmographes  étudient la structure de l’Univers et la façon dont s’agencent et évoluent les galaxies qui le constitue.

L’auteur, astrophysicienne  passionnée,  nous  fait découvrir  sa  quête  pour cartographier le cosmos. Elle a visité les plus grands télescopes du Monde afin de mesurer la lueur de milliers de galaxies et d’en déduire les distances qui les séparent ainsi que leurs effets gravitationnels. Ces données ont ensuite été traitées et analysées, pour obtenir finalement une image en volume du superamas  auquel appartient notre Voie Lactée, un continent extragalactique de 500  MAL, baptisé « Laniakea ».

 

Hélène COURTOIS

Dunod – 2016 -170 pages

 

De toutes les pérégrinations de l’auteur, nous retiendrons en particulier son séjour à l’observatoire de Green Bank, en Virginie Occidentale. Il est situé dans un espace grand comme une région française, zone de silence radio, car il ne doit collecter que les ondes radio en provenance du cosmos. Toute transmission radio est interdite dans un rayon de 20 km : pas de téléphone portable, pas de tablette connectée en Wi-Fi, pas d’appareil photo numérique, pas de four à micro-ondes…… et des voitures à moteur Diesel uniquement car les étincelles des bougies de moteurs à essence sont prohibées.

Nous apprendrons au passage que la fabrication des grands télescopes a eu des retombées inattendues pour notre vie de tous les jours. Par exemple, la technologie verrière de la porte froide d’un four de cuisine est directement liée à la recherche développée lors de la construction des miroirs des très grands télescopes.  En effet, pour réaliser des miroirs de plusieurs mètres de diamètre, il faut faire fondre une centaine de tonnes de silice. Il faut ensuite pouvoir refroidir ce bloc, épais d’un mètre environ, sans  que la différence entre le fond et la surface ne crée des défauts dans le verre. La très grande stabilité thermique exigée a conduit au développement de nouveaux verres…

 

 

Le livre d’Hélène Courtois est  parfois un  peu  difficile à  lire dans  les  explications méthodologiques et mathématiques exprimées ; cependant, elles peuvent parfois être shuntées pour se consacrer à l’essentiel ; mais cela fait partie aussi de la discipline de la lecture et de l’acquisition de connaissances nouvelles : l’effort.

Des liens numériques et des références bibliographiques appropriées invitent le lecteur à poursuivre l’exploration de notre Univers.

 

 

            Renvois

 

  • Étienne KLEIN, Discours sur l’origine de l’Univers FW N°39.
  • Brian GREENE, L’Univers élégant – FW N°48.
  • François COMBES, La matière noire ; clé de l’Univers ? FW N°60.

 

 

PhS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s