Magique aujourd’hui

Isabelle JARRY

Gallimard – 2015 – 330 pages

 

Nous sommes en 2050 et Tim est un jeune homme hyper connecté. Dans son appartement parisien, il vit avec son robot, Today, un androïd intelligent de forme humaine. Gestion de la maison, planning professionnel, Today devient indispensable à Tim, mais pas seulement. L’androïd devient l’ami intime de son propriétaire à tel point que le jeune homme s’apercevra qu’il préfère la compagnie de son robot à celle de sa petite amie.

C’est une des nombreuses découvertes qui lui apparaît lors d’une semaine très spéciale ordonnée par un organisme puissant qui traque les personnes addictes au réseau de l’internet.

Tim est chercheur. Il passe plus de 18 heures par jour connecté à son ordinateur et perd un peu la notion du jour et de la nuit, ne se nourrit plus de façon saine et régulière, ne sort plus de son appartement. Il se penche sur la manière dont un japonnais a miraculeusement survécu à la catastrophe de Fukushima en 2011.

Mais juste avant la date de présentation de ses travaux, Tim est brutalement envoyé en pleine campagne, sans aucun moyen de communication, coupé de toutes relations connectées en cure de déconnexion. Cette situation violente pour Tim le met dans un état de colère mélangé de désarroi. Impuissant, il se résigne et cherche par tous les moyens de rentrer en contact avec son robot pour le prévenir, tout comme on aimerait prévenir un proche de son absence.

Très rapidement son robot lui manque, il s’inquiète pour lui et réalise que Today est bien plus qu’un simple petit androïd de compagnie. Tim entretenait une relation fusionnelle avec lui ce qui rend ce personnage très attachant.

À Paris, ne sachant pas du tout où se trouve Tim, Today décide de partir à sa recherche, mais les rencontres dans le métro ne sont pas très amicales. Today analyse la situation et s’autorise à prendre une décision seul. Cette nouvelle configuration augmente ses capacités de réaction, et réagit de façon simple mais efficace, comme par instinct de survie, le robot s’échappe et parvient à son but.

Parallèlement Tim découvre de son côté la solitude, l’isolement, et prend conscience d’une nature dont il ne soupçonnait pas l’existence.

Dans son écriture, Isabelle Jarry nous embarque dans la (re)-découverte de la beauté d’un crépuscule, ou la difficulté de venir à bout d’un travail de jardinage quand la nature a depuis longtemps repris ses droits.

Ici, l’auteure ne prend pas franchement parti au sujet des nouvelles technologies, elle laisse le lecteur faire son opinion. Je ne qualifierais pas ce roman de science-fiction, mais plutôt de roman visionnaire, une tranche de vie future tout à fait probable.

In fin, ce roman fait réfléchir à la place que chacun veut bien laisser dans sa vie au monde présent, à la nature qui vit et qui évolue, elle aussi, autour de nous, en même temps que nous.

ACC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s