Ce monde qui vient

 

       Le Monde qui vient sera ce que nous en ferons.

            Encore faut-il avoir le courage de regarder l’avenir en face. C’est à cet effort salutaire que cet opuscule invite le lecteur. Appuyé sur des recherches pointues, il propose de décrypter sous tous ses aspects le monde nouveau porté par l’évolution des sciences et des techniques.

 

Jean-Paul BAQUIAST

Ce monde qui vient 

Science, matérialisme et posthumanisme au 21e siècle

L’harmattan – 2014 – 60 pages

 

Bof ! Serais-je tenté de dire. Dans le chapitre « science », nous lisons P.16 entre autres prophéties « Végétaux. Seront développés des végétaux terrestres ou océaniques encore inconnus aujourd’hui capables de s’adapter aux régions rendues infertiles par les transformations en cours des milieux naturels. » Facile, n’est-il pas ?

P.19, il est question des chaînes de production industrielle de plus en plus obsolètes. L’auteur n’a visiblement jamais visité une usine VW ou Toyota, les deux leaders mondiaux – très rentables – qui ont produit chacun # 10 millions de voitures en 2014.

P.25, on est quasiment dans la fantasy avec les voyages imaginés d’un univers à l’autre – JPB reprend, sans bien la comprendre, la théorie de Stephen Hawking sur les Multivers.

 

Le chapitre consacré au matérialisme et à la nécessaire lutte contre les obscurantismes de toutes obédiences est plus convaincant. Il reprend à sa manière la caractérisation du combat titanesque en cours sur la Planète, entre les « croyeurs » et les penseurs. Les effets violents religieux semblent indispensables à une grande partie de l’humanité.

Le troisième chapitre est consacré au « posthumanisme ». L’auteur distingue le transhumanisme qui enjoint l’humanité à s’élever vers des niveaux supplémentaires, physiquement, mentalement et socialement au moyen de la combinatoire bien connue maintenant, NBIC.

Le posthumanisme est plus radical. Il considère que le concept d’humain est une création culturelle inventée par une espèce biologique particulière (homo sapiens). L’espoir est de voir émerger, via les processus évolutifs darwiniens, une nouvelle espèce.

Au final, un livre assez banal pour qui observe régulièrement les mutations.

 

Renvois :

 

¤ Daniel INNERARITY, Le futur et ses ennemis – FW N°35.

 

¤ Bruno BONNELL, Viva la robolution ! – FW N°38.

 

¤ Bernard CLAVERIE, L’homme augmenté (Néotechnologies) – FW N°43.

 

¤ Jean-François BOUVET, Mutants : à quoi ressemblerons-nous demain ? FW N°52.

 

 

LF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s