Heureux comme un danois – Malene Rydhal

Le Danemark est le Pays le plus heureux du Monde. Pourquoi ? Malene Rydahl a enquêté et réfléchi pour nous offrir ici le trousseau des dix clés d’un bonheur finalement sans frontières. Anecdotes savoureuses, souvenirs personnels et statistiques rigoureuses font de ce petit précis philosophique et concret un manuel du bien-être au quotidien.
Ce « mode d’emploi de l’allégresse » ne donne aucune leçon, mais un lecteur français ne
manquera pas d’y trouver un réjouissant antidote au pessimisme ambiant. A la fois plongée humoristique et critique dans le Danemark contemporain, ses mœurs, ses traditions, son fonctionnement et leçon de plaisir à l’usage de tous, voici un parfait guide du savoir vivre… heureux.

Malene RYDAHL
Heureux comme un Danois
Grasset – 2014 – 210 pages

MR est arrivée comme jeune fille au pair à Paris à l’âge de 18 ans. Elle y a passé les dix-neuf dernières années avant d’écrire ce livre, composé d’aller-retours entre les caractéristiques individuelles et collectives du « modèle danois » et ses vécus successifs personnels et professionnels en France et dans d’autres parties de la Planète.

Dès la p.18, l’auteure donne une définition du bonheur du à l’économiste Richard Layard « Le bonheur c’est le fait de se sentir bien, d’aimer la vie, et de désirer que ce sentiment perdure. Elle ajoute qu’il faut néanmoins distinguer entre le bonheur collectif moyen d’un Pays et le bonheur personnel ; précision pertinente quand il s’agit de présenter ses découvertes et analyses à un lecteur français pétri de certitudes cartésiennes.»

Le livre se présente comme un manuel en dix leçons :

  • Je ne crains pas mon prochain (la confiance)
  • J’ai une place reconnue dans la société (l’éducation)
  • Je suis livre de trouver mon chemin (liberté / autonomie personnelle)
  • Je peux devenir qui je veux (égalité des chances)
  • J’ai des rêves réalistes (des attentes réalistes)
  • Je vais mieux si tu vas bien (le respect de l’autre / la solidarité)
  • Je veux plein de moment de « hygge » [*] (équilibre famille / travail)
  • J’ai besoin de quoi de plus ? (la relation à l’argent)
  • Je ne me prends pas pour un être supérieur (la modestie)
  • Je me sens libre de choisir mon rôle (égalité hommes / femmes).

La solidarité, la tolérance et la confiance sont les maîtres mots de l’environnement sociétal
danois, mais cela nécessite en effet que tout le monde respecte ce système. Concrètement cela se
traduit par un niveau très élevé de protection sociale payé par l’impôt que personne, à l’exception de brebis galeuses peu nombreuses et rejetées, essayant de ne pas le payer, bien qu’il soit, lui aussi en retour, d’un niveau élevé.

En tant que jeune personne, elle montre combien la société danoise accorde d’importance à
donner aux jeunes la possibilité d’être eux-mêmes via une organisation d’enseignement souple et des aides financières qui, très tôt, libère les jeunes de tous les milieux de la pression parentale (éventuelle).
[*] = Difficile à traduire. Dans son essence quelque chose de très intime et de chaleureux ; par exemple, souvent citée par les Danois, une situation où l’on se retrouve avec sa famille ou des amis proches pour dîner ou partager quelque bières dans une ambiance chaleureuse avec des bougies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s